• Les révélations de Riyria

    Les révélations de Riyria de Michael J. Sullivan

    Tome 1 : La conspiration de la couronne

    Editeur : Milady

    Sortie : janvier 2012

    Note : 2.75 / 5





    Quatrième de couverture : 

    Royce et Hadrian, voleur et mercenaire, n'ont jamais reculé devant une mission. Le danger, c'est leur fonds de commerce. Alors, quand on leur propose la fortune servie sur un plateau d'argent, ils pensent n'en faire qu'une bouchée. Ils n'avaient pas prévu qu'on leur tendrait un ignoble piège. Les voilà accusés du pire des crimes : l'assassinat du roi! Pour sauver leur peau, ils n'auront pas le choix. Il leur faudra dénouer les fils d'un mystère qui, depuis des générations, renverse les monarques et bouscule les empires.

    Mon avis :

    La conspiration de la couronne est le premier tome de la trilogie des révélations de Riyria. Ce livre est sans grande surprise, mais il se laisse lire assez facilement. Pour autant, dans le même style j’ai préféré l’œuvre de John Sprunk (en attendant la lecture de Farlander de Buchanan). Ce livre réserve néanmoins quelques bonnes surprises. Je pense néanmoins que les néophytes en fantasy seront plus séduits que les adeptes du genre.

    En effet, à l’instar de nombreux premiers tomes, l’histoire débute doucement, le temps pour l’auteur de nous présenter les principaux protagonistes. Il aura donc fallu attendre une centaine de pages pour voir l’histoire réellement commencer. La trame n’a rien de très nouveau : accusés du meurtre du roi, Royce et Hadrian se retrouvent à leurs insu, mêlés à une intrigue politico-religieuse. Les protagonistes, pour prouver leur innocence, devront donc parcourir le royaume pour confondre le coupable. Je regrette d’ailleurs le parti pris de l’auteur de limiter le nombre de coupables potentiels. D’autant qu’à trop vouloir nous présenter l’un des protagonistes comme le coupable idéal, on devine sans peine qui est l’instigateur du complot qui a conduit au décès du souverain. 

    Les deux membres de Riyria nous sont très rapidement sympathiques. Probablement parce qu’ils sont aussi différents que complémentaires. Ainsi le cynisme et la méfiance de l’un est contre balancé par le sens du devoir et de l’honneur de l’autre. Bien qu’étant au centre du roman, l’auteur a pris soin de ne pas tout nous révéler des personnages. Néanmoins, même s’il se contente de lâcher quelques informations de temps à autres sur les personnages, je crains (avant même la lecture des prochains tomes) d’avoir découvert les origines ou les devenirs de nos deux voleurs. Au risque de spoiler ou de vous envoyer sur de fausses pistes, j’annonce que Royce a des origines elfiques, et que Hadrian est le descendant de Novron tant recherché.

    Les personnages secondaires que sont le prince Alric et le moine Myron sont assez intéressants. Contrairement aux voleurs, leur façon de voir le monde va évoluer tout au long du roman. Ainsi, le premier, jeune prince imbu de lui-même et persuadé que le monde tourne autour de sa personne, va peu à peu prendre du recul et finir par devenir un roi acceptable. Quand au moine ! Que dire, si ce n’est que quitter son monastère va lui permettre d'apprendre la vie. Finalement j’ai trouvé ces antis héros plus authentiques et sympathiques que les membres de Riyria.

    Au final, même si l’histoire de ce livre a déjà été traité à de nombreuses reprises, même s'il n’est pas le roman de fantasy à capuche le plus abouti, je dois avouer que j’ai passé un très bon moment en lisant ce roman. 

     

     

     

     

    « Le cycle des princes d'AmbreWitch et Wizard »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :