• Les Immortels

    Les Immortels Michel Pagel

    Tome 2 : les mages du nil

    Editeur : pocket

    Sortie : juillet 2010

    373 pages

    ma note : 2.5/5

    Quatrième de couverture :

    Contraints de fuir Sumer, Eneresh et les siens se réfugient en Égypte, où ils sollicitent l'appui du pharaon Mérenrê II, un être faible, dominé par son épouse Nitocris et son beau-frère Sahoumaât, gouverneur de la puissante province de Bubastis. Ils se retrouvent bientôt au cœur d'un complot, sous la menace des hommes-chats du Nil, une société secrète dédiée à la déesse Bastet.
    À la poursuite d'Eneresh, Alad et son épouse Asilmyne plongent à leur tour dans ce jeu de pouvoir au sein duquel les hommes, une fois encore, ne sont que les instruments des dieux. Aucun d'eux n'en sortira indemne.

    Mon Avis :

     
    • A la seule lecture de la quatrième de couverture, j’avais décidé d’acheter les deux opus de la série. Le premier, loin de me déplaire, ne m’avait pour autant  pas transcendé. La lecture des deux tomes a donc été espacée d’un certain temps.

      Le décor est planté dès le début, les personnages ne nous sont plus inconnus, et l’histoire démarre tambour battant. Tous les ingrédients sont réunis pour que le fan de mythologie égyptienne que je suis ne s’ennuie pas une seconde en lisant ce livre. Et pourtant !

      Ce deuxième tome est encore plus frustrant que le précédent, d’autant que je n’ai pas grand chose à lui reprocher. Certes,  l’histoire tire en longueur par moment, certes l’action oscille entre le très bon et le moins bon, certes la fin annonce un troisième tome qui n’est pas sorti (ni prévu?)mais rien qui ne soit, en soi rédhibitoire.  Et pourtant !

      Même si  j’en attendais plus, je ne peux pas dire que ce livre m’ait déplu. J'ai regretté que la mythologie égyptienne ne prenne pas une place plus imposante. En revanche, j’ai été  agréablement surpris car l’auteur n’a pas eu peur de changer le point de vue de ses principaux protagonistes, ni même d’en faire disparaître certain. De plus, j’ai particulièrement apprécié la rencontre entre la culture égyptienne  et celle de Sumer.

      Ce roman avait tout pour être passionnant à lire : un bon style, des personnages hauts en couleur, et une histoire intéressante, pas nécessairement des plus originales mais qui tient la route. Pourtant, je n'ai pas accroché.

      Au final, cet ouvrage ne restera pas dans ma mémoire comme le meilleur de mes lectures, toutefois, il m’a permis de découvrir un auteur dont j'essaierai à coup sûr un autre ouvrage.  
    « Vampire CityProchaines parutions VO mise à jour 24.11.11 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :