• Dédicace/conférence Anne Rice

    Le 20 septembre 2013, une rencontre avec la très célèbre Anne Rice a été organisé à la fnac Saint Lazare.

    Cette rencontre a commencé par une interview suivi d'une sénace de questions/ réponses avec les lecteurs présents.

    Dédicace/conférence Anne Rice

    Ci-dessus vous trouverez un résumé de cette rencontre :

    • Pourquoi avoir choisi un loup-garou, pour son roman d’horreur gothique ?

    Le Loup Garou est un classique parmi les monstres. De plus il est l’archétype du monstre puissant.

    • C’est sa première venue en France, or dans ses romans on trouve de nombreuses références

    à la France et à Paris. Pourquoi ?

    Parce que la France et Paris ont un charme particulier. L’histoire, la culture, l’art les films français

    l’ont inspiré. Notamment la belle et la bête de Cocteau. Elle trouvait la bête irrésistible. Les films l’ont

    beaucoup inspiré quand elle était jeune.

    Quand elle a créé le personnage de Louis, elle l’imaginait sous les traits d’un acteur français : Alain

    Delon. Elle était amoureuse de lui. Elle voyait en lui sa muse. Elle aurait adoré le voir jouer Louis.

    • Comment Ruben est-il venu à la vie ? pourquoi l’avoir transformé en écrivain ?

    Elle voulait un protagoniste « doué » qui se fait mordre. Elle ne voulait pas d’un poète, ni d’un

    écrivain ou artiste, qui sont trop arrangeant avec la vérité. Elle voulait un personnage qui raconte de

    façon réelle la transformation en loup garou, le journaliste répondait à ses différents critères.

    • Pourquoi cette obsession des forces surnaturelles ?

    C’est venu très tôt. Jeune, elle écrivait des romans dans lesquels il y avait l’élixir de vie.

    Elle est, encore aujourd’hui, incapable d’écrire sur le monde réel, sans passer par le surnaturel. Elle

    aime les forces cosmiques. Elle ne peut écrire qu’à travers le fantastique, parler de l’homme qui se

    cache derrière la bête

    • Peur du néant ? Désir profond d’immortalité ?

    Elle est obsédée depuis l’âge de 12 ans par des questions existentielles. A travers la fantasy, elle peut

    poser ce genre de question. D’ailleurs, les questions que se posent Ruben sont celles qu’elle se pose

    elle-même : ex : sommes-nous tous des monstres, l’esprit est-il immortel etc… A travers les loups-
    garous elle peut poser toutes ces questions.

    • Vous écrivez de la fantasy, mais dans vos romans il y a toujours une histoire d’amour : êtes-
    vous romantique ?

    Oui. Complètement. Dans le livre Ruben rencontre Laura. La rencontre a lieu de nuit, en Californie,

    quand Ruben porte son « habit de fourrure ». Laura l’aime en tant qu’homme loup. Elle n’est pas

    effrayée, elle a confiance en lui. D’autant que sous le loup se cache un homme super mignon.

    • Le roman est très sexy. Se rappelle-t-elle de l’époque où elle écrivait des romans hot sur

    sleeping beauty ? Il y a toujours un peu d’érotisme dans chacun de ses romans.

    Dans la trilogie « les infortunes de la belle aux bois dormants », amour et sexe sont authentique mais

    pas dangereux car on est dans un monde de contes de fée. Ecrire : décision morale, le sexe ça fait du

    bien, les femmes et les hommes méritent des livres qui parlent de ça.

    • En parlant de transformation, quel est le moment de sa vie, ou elle s’est transformé, a-t-elle

    adoré ou detesté ?

    La transformation/passage d’enfant à adulte. Elle n’aimait pas l’enfance, elle voulait devenir adulte.

    • Autobiographie, parle de sa quête spirituelle. Les questions spirituelles sont très importantes

    dans son œuvre. L’écriture lui a-t-elle apporté plus de réponses ou de questions ?

    Plus de questions, elle est arrivée à la conclusion qu’on est condamné à vivre dans l’incertitude

    cosmique. Il faut poser ses questions de tout son cœur, quand on parle avec Dieu, les mots

    transcendent tout ce qu’on peut considérer comme religion. Pour elle, Dieu s’il existe, peut tout

    entendre. Personne ne devrait dire nous possédons Dieu ou une religion.

    • Si elle avait le don d’immortalité du vampire, ou le don du loup-garou, le considèrerait elle

    comme un don ou une malédiction ?

    Elle considérerait cela comme un don ou une chance. Avec le don d’oimmortalité, elle aurait la

    chance de découvrir le(s) prochain(s) siècle(s). Elle ne résisterait pas à cette tentation ultime. En

    aucun cas une malédiction.

    • Dans ses romans, les lieux deviennent des « personnages » à part entière. D’où est-ce que

    cela vient ?

    Anne avait une maison dans la Nouvelle Orléans. Une maison très inspirante. De sa vie à la Nouvelle

    Orléans, elle garde un amour des « lieux ». D’ailleurs, elle a de nombreux livres de Paris, Rome,

    Londres….

    North point concentre l’ensemble des maisons dans lesquelles elle a vécu. Elle aime les maisons, car

    ces habitations resteront bien longtemps après sa mort. Elle aime cette idée.

    • Don du loup est le 31ème

    malheureux ?

    Elle a écrit certains livres dans des périodes heureuses, d’autres dans des périodes malheureuses.

    Toutefois, quand elle termine un livre, ça la rend malheureuse, sauf celui-ci car il ouvre de

    nombreuses portes.

    Initialement ce roman devait être un script pour la télé, puis un roman et enfin des chroniques. Elle

    ne planifie rien. Quand elle a fini le roman, elle a plein de possibilité pour ses personnages.

    Elle fait partie de ces auteurs, qui imagine la vie de ces personnages une fois l’histoire terminée.

    Alors pourquoi ne pas l’écrire ! Le prochain livre montre des personnages célébrant un noël spécial ,

    entre loups-garous, hommes loups et femmes loups.

    • Anne est née et baptisée en tant qu’Howard. Pourquoi avoir choisi des héros plutôt que des

    héroines ?

    Pour elle, il n’y a pas de notion d’homme ou de femme. Elle ne se pose pas la question. Elle est tous

    ses personnages. Pour l’anecdote, elle l’aime l’idée d’avoir été la seule auteure à avoir été interprété

    par Brad Pitt.

    • Si Ruben et Lestat se rencontraient, quelle serait leur réaction ?

    Ruben serait sur ses gardes car Ruben Lestat l’aimerai beaucoup.

    • De qui s’est elle inspiré pour le personnage de Lestat ? David Bowie ?

    En fait non, elle s’est inspirée de son mari. Mais elle reconnait qu’il y a un peu de Lestat dans de

    nombreux comme chanteur (pas nécessairement des critères physiques) , par exemple Jon Bon Jovi.

    Elle l’a d’ailleurs rencontré, et non il ne l’a pas mordu.

    • Quelle est sa place préférée à la Nouvelle Orléans ?

    Le quartier français, prendre uncafé au « café du monde »

    • Comment Ruben devient-il un loup

    En se faisant mordre par un autre loup garou. Mais contrairement à l’idée répandue, elle a imaginé

    une transformation agréable. Ruben apprécie sa transformation, il devient plus fort, plus grand, ses

    cheveux repoussent etc

    Dédicace/conférence Anne Rice

    Dédicace/conférence Anne Rice

    Dédicace/conférence Anne Rice

    « La roue du tempsChroniques »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :